Présentation des équipes partie 1

Pat Villemur te présente nos futurs adversaires !

Beyssac Beaupuy Marmande

Auteur d’une saison exceptionnelle (1/2 finale du trophée coupe de France et second de la poule B derrière Pornic), on pouvait s’attendre à une intersaison plutôt tranquille du côté du BBM.
Il n’en a rien été avec le départ du coach Alex Palfroy, de plusieurs joueurs cadres (Steiner, Stojilkovic, Ditu Mona) et l’arrivée d’un nouveau président. L’équipe dirigeante s’est donc attelée à trouver un nouvel entraîneur en la personne d’Alexandre Tansini (Colayrac) et axé son recrutement sur de jeunes joueurs prometteurs (Lhorlié, Demazeau, Pellure). Alioune Tew arrive pour densifier la raquette d’un effectif qui apparaît une nouvelle fois compétitif autour d’un noyau dur toujours présent (Bruzac, Couzigou, Bailey, Dembele, Tisba et Albert). Benoit Fillonneau, le nouveau président n’a pas caché ses ambitions dans le journal Sud-Ouest, « le BBM veut devenir le plus grand club du département. »

Garonne Avenir Basket

Toujours bien placé mais jamais récompensé par une montée en NM1, Garonne a décidé de prendre un virage à 180 degrés après une saison frustrante terminée aux portes des playoffs. Le club du président Casagrande a choisi de rajeunir son effectif tout en lui redonnant une touche Lot et Garonnaise avec les arrivées de Mehdi Lesbarreres et Lucas Real. Adrien Ferrer (32 ans) remplace Dominique Guéret au coaching et 5 joueurs poursuivent l’aventure ( Gueye, Auriol, Comblon, Le Borgne et Lopez). Les deux recrues en provenance de Calais (Sequele et Wansi Fonkoua) ont déjà montré de vraies qualités à ce niveau alors qu’un ultime renfort est attendu prochainement.

Castelnau Medoc Basket Club

Tout juste promu en NM2, Castelnau Medoc va démarrer la saison dans le rôle du « petit poucet ». Un statut qui convient parfaitement au magicien Manu Coraboeuf toujours prêt à réaliser des miracles avec un effectif qu’il connaît par cœur. Le club a en effet privilégié la continuité avec pas moins de 9 joueurs qui vont poursuivre l’aventure : Julien Ndecke, Alvin Mehou-Loko, François Preira, Germain Siraudin, Martin Diaw, Greg Corinus, Jeremy Vinuales, Andy Louis-Louisy et Ousmane Gueye.
Trois éléments ont été recrutés pour renforcer le groupe : Lenny Walter, Johan Dolbeault et Louis Dezelus.
Poussé par son inconditionnel public, le petit club medocain pourrait en surprendre plus d’un cette année.

Élan Souémontain Montgaillardais Sarrazietois

Depuis plusieurs saisons l’Elan Souémontain Montgaillardais Sarrazietois occupe sans faire de bruit la première partie du classement. La formation landaise ne se trompe que rarement dans ses choix et se révèle extrêmement dangereuse, surtout à domicile. Une nouvelle fois, les dirigeants ont battit un groupe prêt à jouer les troubles fêtes, en conservant six joueurs importants (Romain Hillotte, David Jofresa, Théo Herzig, Adrien Labanère , Sébastien Ruop, Théo Février ). Le recrutement apparaît extrêmement judicieux avec tout d’abord Léo Maginot qui arrive de LyonSO (NM1). Moussa Touré (Massy) et Tichique Ditu Mona (BBM) ont réussi une belle saison dans leurs clubs respectifs et sont aguerris à la NM2. Enfin Nikola Vujovic débarque de la D1 portugaise et son profil semble complémentaire de celui de Ditu Mona, ce qui offre à Arnold Bouazza de vraies possibilités dans la raquette. Sur le papier, l’ESMS aura clairement son mot à dire au moment de distribuer les accessits en fin de saison.

Pornic Basket Saint-Michel

Saison après saison, Pornic ne cesse de progresser dans la hiérarchie. Premiers de la poule B, les hommes de Jean-Baptiste Dieulangard ont échoué de peu dans leur quête de montée, seulement battus en 1/4 de finale par Loon Plage. Mais les Reds ont toujours faim et l’effectif construit, aussi bien quantitativement que qualitativement, laisse penser qu’il faudra une nouvelle fois compter avec eux cette année. Les anciens Cedric Ferchaud, Amy M’Boma et Bernard Mpoy seront toujours de la partie, tout comme Samuel Alouekey, Étienne Devanne, Yassine Debache, Pierre Cellerier et Benjamin Delage. Les arrivées de Naïm Houstani, Loic Menuge et David Sainsbury-Garcia apporteront une vraie plus value à une formation qui figure incontestablement parmi les favoris de la saison.

AS Niort Basket

Si le début de saison dernière a été un peu chaotique pour les niortais, la phase retour réalisée par les hommes de Laurent Hay a installé les Ducks dans une dynamique positive au moment d’aborder ce nouvel exercice. C’est avec ambition mais aussi réalisme que le groupe a repris le chemin des parquets. Autour des 6 joueurs restants (Macé, Diancourt, Seydi, Gara, Merceron, Sambakessi), il a fallu compenser les 7 départs de l’intersaison. Avec Quentin Moretto (Poitiers), Niort a mis la main sur l’un des shooteurs les plus prolifiques de la poule. Boubacar Sidibe sort d’une belle saison sous les couleurs de Villeneuve et William Yrius a pour objectif de poursuivre sa progression suite à son passage du côté de Challans. L’américain Ronald Bell sera très attendu. Avec un objectif de montée sur les 3 prochaines années, les Ducks auront pour but de faire mieux que la saison dernière afin de démarrer solidement ce nouveau cycle.

Auch Basket Club

Auch représente le symbole même de l’équipe poil à gratter. Très difficile à manœuvrer dans son entre de Mathalin, l’ABC dispose de joueurs talentueux capables de faire la différence. Les dirigeants ont prôné la stabilité avec la reconduction de 7 joueurs (Debrie, Desbarats, Coze, Versier, Zoé, Lannelongue et Nsumbu Bidi). Parmi les 3 recrues Théo De Prada connaît déjà le club pour y avoir déjà évolué. Le talentueux Aleyde Ngabonziza et le solide Ousmanou Njoya Nsangou vont sans aucun doute bonifier un effectif déjà bien armé. La formation dirigée par Jérôme Seailles risque d’en faire trembler plus d’un cette saison.

Laissez un commentaire