Résumé de match : Orchies 69 – 76 Bordeaux

Une première mi-temps on ne peut plus équilibrée au tableau d’affichage entre deux équipes qui rallient la fin des deux premiers quart-temps avec 18 points chacun. Serré, mais pas de mano a mano pour autant. Menés de huit points dans le deuxième quart-temps (16e, 23-31) avec une série de 2-10, les Orchésiens parviennent à réduire l’écart jusqu’aux deux coups de canon signés Crétaux dans les vingt dernières secondes pour ramener les siens à égalité (20e, 36-36).

Tribunes remplies

On pensait alors que la situation se décanterait au retour des vestiaires, quand Orchies prenait six points d’avance (23e, 45-39), mais c’est cette fois Bordeaux qui revenait à hauteur une minute plus tard (45-45), au grand dam du nombreux et bruyant public orchésien venu remplir les travées de la salle Léo-Lagrange, théâtre des exploits passés de leur club.

Les deux formations terminaient encore dos à dos le troisième quart-temps (57-57). C’est finalement dans la dernière période de jeu que la décision s’est faite, au détriment du BCO. Privés de Verbeke (suspendu) et Ricard-Dorigo (blessé), les hommes de Jimmy Ploegaerts sont arrivés plus émoussés que leurs adversaires à l’heure de faire la décision.

Mal au moral

« On rate le coche dans le troisième quart-temps quand on prend six points d’avance. Au lieu d’accentuer notre avance, ils reviennent et égalisent. Ça fait mal au score et au moral, regrette le coach orchésien. Je pense qu’avec un peu de lucidité, si on veut prendre le match, il ne faut pas que la différence se fasse dans les dernières minutes, parce que c’est du pile ou face. L’atout de Bordeaux, c’était leur fraîcheur physique grâce aux rotations qu’ils avaient, contrairement à nous. »

BC ORCHIES – JSA BORDEAUX : 69-76 (18-18)(18-18)(21-21)(57-68). Affluence : 950 personnes BC ORCHIES : Gountas 11, Crétaux 18, Kerckhof 4, Alliman 13, Staniulis 16 puis Djo Ebala 2, Pad 3, Neto 2. JSA BORDEAUX : Cape 4, Dalmat 8, Boyer 15, Gordon III 4, Vialaret 8 puis Prugnières 11, Ayayi, Vaty 16, Hanck 10. » 

Sources : Thomas Laï–Latreille (Clp) |

 

Prochain match à Bordeaux :