Point avec le manager général sur la situation sportive


L’effectif de nos JSA BMB se précise même s’il n’est pas tout à fait complet. À 5 jours de la reprise des entrainements, on fait le point avec Jérémy SARRE, le Manager Général du club.  

Salut Jérémy, comment vas-tu ? 

Salut, je vais bien merci. Il reste encore pas mal de travail pour être prêt pour cette nouvelle saison mais petit à petit on y arrive. On a hâte de retrouver tout le monde, l’équipe, nos abonnés, nos partenaires, sans oublier notre équipe de bénévoles et de pouvoir se projeter vers les premiers matchs. 

Alors comment s’est passé cette période depuis l’arrêt du championnat jusqu’à maintenant ? 

Cela été une période assez particulière si on compare aux années précédentes, longue et rythmée par beaucoup d’incertitudes. En règle générale l’intersaison, notamment sur le plan sportif s’étale sur une période de trois mois (mi-mai à mi-août), cette année cela a démarré à mi-mars/fin mars. Au final, elle aura été très longue. 

Chaque jour, chaque semaine de nouvelles interrogations apparaissaient rendant les projections très difficiles à faire sur pas mal de plans : budgétaire, sportif, organisation des évènements du club, etc…

S’agissant du sportif, la situation sanitaire a-t-elle eue un impact dans le recrutement ? 

Oui c’est évident, on n’échappe pas à ce qu’il se passe en ce moment. Notre budget est basé sur les partenariats privés pour plus de 50%. Il nous a fallu attendre que les entreprises puissent appréhender leur propre situation. Les budgets sponsorings ne sont pas prioritaires, ce sont parmi les premiers touchés donc nécessairement cela nous a impacté et nous a conduit à de la prudence. Nous avons donc évalué régulièrement nos capacités pour préparer la saison à venir de manière générale et plus particulièrement d’un point vue sportif, pour construire l’équipe. 

Peux-tu nous expliquer un peu comment vous avez construit l’équipe ? 

Initialement, on souhaitait conserver l’équipe 2019/2020 qui était en train de réaliser une très belle deuxième partie de saison (7 victoires en 9 rencontres en 2020). On pense que cette équipe allait encore prendre en maturité et continuer à se bonifier. On était dans notre volonté de nous baser sur de la stabilité en continuant avec l’équipe qu’on avait mis en place petit à petit sur les trois dernières années.  Malheureusement assez rapidement on a compris que ce ne serait pas possible. Nos joueurs ont été sollicités et tout simplement nous n’avons pu les conserver. 

On est ravi pour eux, ils ont fait une, deux ou trois bonnes saisons avec nous et on espère qu’ils vont réussir dans leurs futurs projets. On aura plaisir à les revoir au Palais des Sports pour ceux dont on va croiser la route. 

Il a donc fallu se réorienter sur la construction de l’équipe. On savait qu’on pouvait compter sur l’expérience de Jeff (7ème saison de NM1), sur celle de Quentin qui est maintenant devenu un joueur référencé en NM1, tous deux encore sous contrat, et sur celle d’Alex qui a signé pour une année supplémentaire (sa 9ème au club). 
Rapidement on a avancé sur deux joueurs qu’on avait ciblé et qu’on suivait, Gaëtan et Thomas. Ils représentent la politique que l’on met en place, de contribuer au développement des joueurs qui passent par chez nous et notamment, on l’espère de plus en plus, de jeunes à fort potentiel. Willis entre également dans ce cadre. 

Là-dedans, Thibaut est apparu comme un excellent complément, avec sa grosse expérience de la NM1 et ses qualités de joueurs d’équipes. 

Antoine va continuer de progresser, d’être un parfait complément en apportant toute son énergie à chaque fois qu’il est sollicité par Joachim.

Cela fait donc 8 joueurs : combien de joueurs cherchez-vous encore ?  Est-ce qu’un second étranger va arriver ?

À minima, il nous reste un joueur à trouver, un poste 5 pour compléter le secteur intérieur. C’est un élément important et on prend le temps pour essayer de ne pas se tromper. 

On peut encore recruter un joueur de n’importe quelle nationalité. La nationalité n’est pas un critère de choix, on regarde surtout sa qualité sportive et humaine. C’est sûr qu’avoir la possibilité de recruter un joueur américain par exemple, le marché étant vaste, nous donne beaucoup d’opportunités. Aujourd’hui, dans le contexte actuel, l’arrivée de ces joueurs n’est pas garantie et donc c’est aussi une des raisons qui nous incite à prendre notre temps. 

Il est possible qu’on démarre la préparation sans être totalement au complet. Bien sûr, on préférerait être prêt dès le premier jour et que tout le monde soit là mais la saison est longue, il reste encore du temps pour bien faire. 

Et puis, on a en tête la possibilité de compléter l’équipe avec un autre joueur intérieur. Initialement on souhaitait faire revenir Andy Louis-Louisy, que nous avions prêté à Castelnau (NM3) et qui a fait une excellente saison individuellement et collectivement avec Manu Coraboeuf et son équipe. Il nous serait revenu plus aguerri. Ici aussi le plan initial n’a pas pu fonctionner compte tenu du projet global d’Andy. Il va continuer à Castelnau.  
On est donc resté à l’écoute d’opportunités.  On est en contact avec un jeune joueur qui correspond au profil recherché. A l’heure où je vous parle il va en toute vraisemblance venir débuter la préparation avec l’équipe, en attendant de pouvoir mettre en place tous les éléments nécessaires à sa venue définitive. 

On a annoncé le départ des joueurs concernés, pourquoi Nathan ADRIAN (joueur majeur de la saison 2019-2020) n’a pas été annoncé ? 

Tout simplement parce qu’à ma connaissance, à ce jour, Nathan n’a officiellement signé dans aucun club. 

Maintenant pour avoir eu des contacts réguliers avec son représentant on sait pertinemment qu’il y a une chance infinitésimale qu’il soit avec nous la saison prochaine.  

Avec ces potentiels 10 joueurs donc, l’effectif est-il complet ? 

Non, comme on le fait depuis 3 ans maintenant on va continuer à intégrer des jeunes joueurs issus de la formation girondine, des clubs du département et de la section jeune et amateur des JSA.

Je m’occupe sur cette section du développement de la filière Elite et on a travaillé en particulier avec Valentin Pouplin et l’ensemble de la section amateur des JSA Basket sur l’obtention d’un dossier U18 Elite. On est très satisfait d’avoir obtenu cette place dans ce Championnat de France Jeune qui rentre dans notre projet de développement de la formation. Notre rêve c’est d’avoir un jour un jeune girondin issu de cette formation comme cadre de l’équipe. On a eu une tentative avortée avec Gérald Ayayi dont on suit son évolution avec beaucoup de fierté.  C’est un travail de longue haleine mais les prémices sont là. 

Cette saison on va intégrer deux jeunes U18 Elite, Madiba Owona et Willan Hairabetian. A eux de continuer à travailler pour se faire une place.

Et puis il y a aussi cette passerelle avec de jeunes joueurs de l’équipe Séniors Garçon 2 qui est montée en Prénationale (ou R1). Ils viennent régulièrement participer aux entrainements et sont sollicités pour des rencontres au gré des blessures et de leur progression. La saison dernière c’était le cas de Kevin Mbaitoubam, Florian Leborgne ou de Moustapha Magagi Magara. Ils seront eux comme d’autres de cette équipe, à nouveau sollicités.

Merci Jérémy pour ce point complet. 

Prochainement on vous présentera un peu plus les deux jeunes joueurs cités dans cet article. Le nom de l’un des deux vous rappelle peut-être quelques souvenirs …

A suivre…