Les clés du match : Bordeaux – Vanves


LES FAUTES PROVOQUÉES :

Troisième de la poule dans cette catégorie avec 19.9 fautes provoquées par match, nos JSA BMB se montrent de plus en plus agressifs pour aller chercher des points sur la ligne des lancers francs. Le duo composé de Nathan Adrian et Mathieu Boyer pose énormément de problèmes de part sa mobilité et sa complémentarité.

La polyvalence et la capacité à driver aussi bien qu’à shooter à longue distance d’Anthony Prugnieres est aussi un atout majeur pour la formation de Joachim Duthé.

Et que dire de la vitesse de Sébastien Cape, intenable ces dernières semaines. Nos bordelais partent avec un avantage certain dans un registre ou Vanves ferme la marche avec 15.3 fautes provoquées par match.

L’ADRESSE A TROIS POINTS :

Difficile de ne pas évoquer à nouveau le tir extérieur, puisque notre équipe figure toujours en tête avec 36% de réussite derrière l’arc. Avec de nouveau un superbe 12/25 à Tarbes, nos JSA BMB ont confirmé qu’ils étaient redoutables à longue distance sur ce début d’année 2020.

Auteur d’un 3/6, Quentin Hanck marche sur l’eau depuis plusieurs semaines. Anthony Prugnieres (3/5) est incandescent depuis le début de la saison avec un extraordinaire 56%. Quand à Nathan Adrian (5/9) il a prouvé une nouvelle fois qu’il pouvait s’écarter du cercle sans aucun problème.

Vanves n’est pas en reste avec 35% de réussite. Gabsi (43%), Bourgault (40%), Sauzeau (37%) et Desroses (36%) représentent des valeurs sûres et seront à surveiller de très près !!


LE DUEL DU JOUR:

Anthony Prugnieres vs Raphaël Desroses

En constante progression et auteur une nouvelle fois d’un excellent match à Tarbes, Anthony aura fort à faire face à Raphaël Desroses, joueur ultra expérimenté et auteur d’une saison aboutie (15.7 points, 4.4 rebonds et 3.4 passes pour 14.2 d’évaluation).

Mais notre homme à tout faire aura clairement son mot à dire lui qui tourne à 11.8 points, 5.8 rebonds et 3.1 passes pour 15.4 d’évaluation en 29 minutes ! Des chiffres exceptionnels pour un joueur qui ne cesse de monter en puissance.



Article : Patrick Villemur