LES CLÉS DU MATCH: JSA BMB vs RUEIL J-1

LES CLÉS DU MATCH

L’adresse à trois points
Douzième équipe de la poule à trois points, nos JSA BMB ont remonté la pente de manière spectaculaire face à Tours avec un superbe 12/25 à trois points (48%). À ce niveau là il est quasiment impossible de perdre une rencontre avec une telle adresse. Jeffrey Dalmat en a profité pour retrouver de la confiance alors que Quentin Hanck a poursuivi sur sa lancée (41% de réussite sur la saison). Alex Vialaret (37%) aura aussi son mot à dire dans ce domaine.
Nos JSA BMB devront se méfier des gâchettes Rueilloises, à commencer par Warren Racine (43% derrière l’arc). Lamine Sambé (39%) a progressé dans ce registre durant sa carrière alors que la réputation de Dejan Sencanski (41%) n’est plus à faire.
La bataille du rebond
Les retours de Ludovic Vaty et Richie Gordon vont faire énormément de bien à nos bordelais. Deuxième équipe de la poule aux rebonds offensifs (12.67), nos JSA pourront aussi compter sur Mathieu Boyer, l’une des révélations de la saison et Andy Louis-Louisy pour s’offrir des secondes chances.
Le rebond n’est pas le point fort du RAC, douzième équipe dans cette catégorie. Avec un jeu à risque et plutôt au large, la formation dirigée par Julien Hervy devra se montrer particulièrement adroite face à une équipe bordelaise intense et physique.LE DUEL DU JOUR : Jeffrey DALMAT vs Warren RACINE

Un peu en délicatesse avec son tir depuis le début de la saison, Jeffrey Dalmat a retrouvé la mire ces dernières semaines. Auteur d’une première mi-temps aboutie face à Tours, Jeffrey a montré le chemin de la victoire à ses partenaires, qui se sont tous mis au diapason pour terminer avec un excellent 48% derrière l’arc. Cette rencontre pourrait servir de déclic à notre arrière, deux fois meilleur shooteur à trois points de NM1 entre 2014 et 2016.
Warren Racine, fils de Regis, ancien coach des JSA BMB, et frère d’Anthony et Alexis, réalise une belle première partie de saison. Révélé à Nanterre où il a été élu dans le meilleur 5 espoirs et pris part à de nombreux matchs avec l’équipe première, Warren a connu une expérience compliquée à Denain en 2016-2017. Alors qu’il a rencontré des difficultés à trouver un club, il s’est relancé du côté de Tarbes-Lourdes avant de s’engager avec le RAC. Capable de jouer meneur, mais plus à l’aise au poste d’arrière où il peut faire parler son adresse longue distance, Warren sera l’un des joueurs à surveiller vendredi soir.

 

Stats 2018-2019:

Jeffrey Dalmat : 6.3 points, 2.2 rebonds et 1.5 passe pour 6.4 d’évaluation en 22 minutes.

Warren Racine: 11 points, 2.3 rebonds et 3.9 passes pour 11.8 d’évaluation en 27 minutes.